Explication sur l’avancée du phénomène : not provided

Comprendre le « not provided »

En octobre 2011, Google a instauré une nouvelle pratique : « le not provided ». Les questions liées à cette nouvelle application sont nombreuses :

  • En quoi consiste cette méthode ? Pourquoi Google la mise en place ?
  • Quelles sont les conséquences du not provided et les solutions qui peuvent être mises en place pour y faire face ?

Qu’est-ce que le not provided ?

Il s’agit d’une nouvelle pratique instaurée par Google afin que les entreprises n’aient plus accès aux mots clés qui ont amené les visiteurs à consulter leur site. Les détenteurs d’un site Internet pourront avoir accès aux mots clés qui leur ont apporté des visiteurs uniquement si ceux-ci sont arrivés sur leur site en cliquant sur une publicité payante. Pour se défendre face au mécontentement de certains webmasters, Google met en avant la confidentialité des recherches effectuées.

Le fonctionnement est simple, auparavant, les internautes qui effectuaient une recherche dans Google et qui à la suite de cette requête se rendaient sur le lien d’un site Internet, le propriétaire de ce site avait la possibilité de consulter le mot clé qu’ils avaient recherché. Aujourd’hui, lorsque l’on effectue une recherche en étant connecté à son compte Google, les mots clés ne seront plus transmis aux outils de Webanalyse. En tant que propriétaire d’un site Internet vous verrez donc la mention not provided à la place d’un mot-clé recherché.

Prenons un exemple : vous faites une recherche en tapant le mot clé « référencement naturel » en étant connecté à votre compte Google et bien le webmaster de la page sur laquelle vous vous rendrez n’aura pas accès à l’expression qui vous a permis de le trouver sur le Web. En revanche, si vous effectuez la même requête sans être connecté à votre compte Google, le propriétaire du site saura que vous avez atterri sur son site grâce à ce mot clé.

Autant dire que l’analyse des mots clés se complique avec l’instauration de cette pratique par Google.

Exemple concret pour illustrer l'évolution du phénomène "not provided" ces 2 dernières années.

Exemple concret pour illustrer l’évolution du phénomène “not provided” ces 2 dernières années pour un site client. Le nombre de requête protégé est de plus en plus important.

Quel impact du not provided ?

Cette politique va donc entraîner des difficultés pour l’étude et la mesure des campagnes de référencement. Certes, cette méthode donne une sécurité supplémentaire aux utilisateurs en ce qui concerne leurs recherches cependant, pour les propriétaires de sites Internet et les professionnels du référencement, l’impact est beaucoup plus important. En effet, les webmasters auront toujours la possibilité d’effectuer des analyses concernant les mots clés, mais elles seront probablement faussées par l’apparition du not provided. Cependant, il existe quelques petites astuces qui vont leur permettre d’obtenir quand même une bonne analyse.

Comment faire face au not provided ?

Plusieurs solutions peuvent être mises en place pour faire face au not provided :

– Étudier le comportement des usagers : il est conseillé d’analyser les mots clés employés par les utilisateurs dont les statistiques ressemblent à celles des recherches en not provided.

– Se rendre sur le centre d’aide aux webmasters de Google : Google Tools for Webmaster.

– Analyser les résultats du moteur de recherche interne afin d’obtenir une idée précise de ce qui a intéressé les lecteurs de votre site.

– Réaliser une campagne Google Adwords puisque le not provided impact uniquement les résultats sur le référencement naturel.

– Effectuer l’analyse de vos pages les plus populaires : les internautes ont sûrement effectué une recherche en relation directe avec les termes présents sur vos pages.